02/09/2009

La rentrée littéraire de janvier 2010 se prépare

A la demande de l'agent qui représente les droits de l'illustrateur qui a réalisé ce projet de couverture, j'ai retiré l'image, que l'auteur ne souhaite pas voir publiée. Je garde le fil de discussion, sinon je n'ai plus de moyen de contacter l'agent en question, qui ne m'a pas laissé ses coordonnées.

Je prie l'illustrateur de bien vouloir accepter mes excuses pour la publication de son projet avant impression par l'éditeur. Il n'y avait pas de mauvaise intention de ma part, juste l'envie d'avoir des avis extérieurs.

Si vous aussi vous voulez me faire retirer une illustration dont vous détenez les droits, un simple mail suffit, c'est plus rapide qu'un long débat ;-)

 

Vous aimez les infos exclusives et brûlantes ? Voici avec quelques mois d'avance la couverture de la réédition en poche de "Quatrième étage".

Le roman sortira chez Pocket en janver 2010 et je viens de recevoir à l'instant ce projet de couverture sur lequel on me demande mon avis. Eh bien, je fais appel à l'équipe.

Vous en pensez quoi, vous ?

Vous aimez un peu ? Beaucoup ? Pas du tout ?

Vous avez déjà lu le roman et vous n'aimez pas du tout cette image ? Vous ne l'avez pas lu et ça vous donne envie ?

Allez, prenez le clavier et dites-moi ce que vous en pensez. Après il sera trop tard, le livre sera imprimé !

Merci pour vos commentaires.

Commentaires

Alors, je me lance, et c'est un avis pas très chaud, mais sincère. Je n'ai pas lu le livre. Je pense à un Hockney qui a remplacé la piscine par une baignoire. En même temps, Hockney, c'est beau mais ça ne fait pas rire ; mais le débordement d'eau et le mot du plombier veulent dire c'est un livre amusant. Les deux références se contredisent, du coup ça ne veut rien dire, et ne donne envie de rien. Si je lis le livre, ce ne sera pas pour la couverutre. Signé : l'Annevocate du Diable.

Écrit par : Anne | 02/09/2009

j'avais emprunté le livre pour ma femme à la bibliothèque de Xhovémont. Moi, je ne l'ai pas lu.
C'est le mot du plombier qui attire et qui donne immédiatement envie d'aller en 4ème de couverture... Par contre je n'avais pas remarqué tout de suite le débordement d'eau: il est sans doute trop latéralisé pour marquer mais peut-être est-ce bien ainsi ...?

Écrit par : JMI | 02/09/2009

Je n'ai pas lu ce roman, Nicolas. Je trouve la couverture caca mais, en art, j'ai paraît-il des goûts de chiotte. Ne tiens donc pas compte de cet avis éteint. Je n'ai jamais acheté un livre pour sa couverture. Je suis beaucoup plus attiré par les titres.

Écrit par : Éric | 03/09/2009

Moi, par contre, j'ai lu, relu et traduit le livre. Il y a une faute sur la couverture: ce n'est pas la baignoire dont l'eau déborde au 4ième étage, mais les toilettes. Bon, passons y. Les couleurs sont bien vives et attirantes et mettent en évidence les fleurs. C'est beau et cela ne fait pas rire mais c'est quand même un Ancion.
La couverture est en effet fort sérieuse. Tout comme le livre. Donc: pourquoi pas?

Écrit par : marc tiefenthal | 04/09/2009

Ca me parait très bien !

Écrit par : Géraldine | 10/09/2009

Si je puis me permettre...
... la couverture est belle, mais me paraît un peu froide et pâle - même si, d'un autre côté, elle raconte tout une histoire. Dans l'absolu, j'aime donc le motif; mais je ne suis pas certain qu'il soit assez "flashy" pour faire le poids dans une librairie.

Écrit par : Daniel Fattore | 17/09/2009

Maigre comme tout: faire le poids dans une librairie! Les playmobiles ont lancé Ancion de telle sorte que la demande (voir son nouveau livre) en librairie est pesée par le poids de l'auteur plutôt que par la couverture. Il faut aimer, dans l'absolu, l'amour étant absolu, nom d'une pipe. Voilà justement le thème du quatrième étage.

Écrit par : marc tiefenthal | 17/09/2009

Bonjour, Je ne comprends pas cette démarche ! Auriez vous la même idée pour votre prochain manuscrit ? Le mettre sur le blog avant publication et nous demander notre avis ? Respectez vous si peu le travail de l'illustrateur ?? Je suis sûr que cet artiste a lu votre manuscrit, qu'il s'est donné du mal pour illustrer votre roman du mieux qu'il a pu, essayer de donner envie aux gens de lire ce livre sans rentrer dans le détail d'illustrer des WC qui débordent (quelle bonne idée !)
Vous vous permettez de jeter son travail en pâture aux fauves ? Si vous faites la même chose avec votre prochain roman, ça nous permettra de le lire sans l'acheter, d'autant plus si ce n'est pas bon !!
Je vous trouve un peu limite tous à juger sans connaitre les tenants et les aboutissants et sans avoir lu le roman pour certains, qui plus est !!
Imaginez un peu si on avait demandé aux gens de voter par Internet pour l'expo Picasso en son temps ?? On en serait où ? Moi je n'aime pas le bleu ? Moi je n'aime pas les fleurs ? Moi j'aurais vu un peu plus d'eau à gauche par terre... Je suis choqué !
Facile de faire juger le travail des autres !
Prenez donc vos responsabilités !

Écrit par : coco | 28/09/2009

Bonsoir coco,
Je comprends votre réaction, cependant, je ne suis pas du même avis que vous. Quand l'éditeur me demande mon avis, je suis très mal placé pour juger. D'abord parce que le simple fait de voir mon nom sur la couverture et le titre d'une roman que j'ai écrit suffit à me faire plaisir et je pense que j'en perds largement mes facultés de jugement. Ensuite parce que je ne suis pas l'acheteur idéal de ce livre (j'en ai déjà quelques exemplaires à la maison, des différentes éditions), je fais donc appel à l'équipe, c'est-à-dire les lecteurs de ce blog. Certains connaissent le roman en question, d'autres pas. Ils donnent leur avis, qui vaut bien le mien. La seule conclusion que j'ai pu en tirer définitivement était que la couverture ne collait pas vraiment au contenu du livre.
Par ailleurs, j'ai déjà à de nombreuses reprises proposé des manuscrits en lecture, avant et après la sortie, d'ailleurs. Je ne pense pas que ça évite aux lecteurs de l'acheter, au contraire. Ce sont les lecteurs qui ont aimé un livre qui sont les premiers acheteurs ;-)
Désolé si cette démarche vous heurte mais elle me semble appropriée, pour les raisons que je viens de vous expliquer. Merci d'avoir partagé votre point de vue en toute sincérité, en tout cas.

Écrit par : Nicolas Ancion | 28/09/2009

Bonjour Nicolas,

Je partage tout à fait l'indignation de Coco.
Avez-vous fait part à lIllustrateur de votre démarche avant "de jeter son travail en pâture" ?
D'autre, part en vous lisant, je cite :
"Par ailleurs, j'ai déjà à de nombreuses reprises proposé des manuscrits en lecture, avant et après la sortie, d'ailleurs. Je ne pense pas que ça évite aux lecteurs de l'acheter, au contraire. Ce sont les lecteurs qui ont aimé un livre qui sont les premiers acheteurs ;-)"
Cette démarche est de votre propre fait et n'engage que vous.

Cordialement !

Écrit par : prudente | 29/09/2009

Bonjour Prudente,
Non, je n'ai pas fait part à l'illustrateur de cette démarche, pour la bonne et simple raison que je ne suis pas en contact avec elle/lui. C'est l'éditeur qui m'envoie le projet sans me dire d'où il provient et sur quelle base l'illutsrteur/trice a travaillé. Il m'envoie le résultat et me demande de l'approuver ou non. C'est en avançant qu'on apprend, me semble-t-il. J'ai, depuis quelques mois, fait le choix de partager sur ce blog et sur Facebook certaines questions auxquelles je ne trouve pas de réponse simple (Comment juger de la qualité d'une quatrième de couverture ? Comment choisir une couverture plutôt qu'une autre ?), c'est une manière de fonctionner en transparence, qui heurte peut-être certaines sensibilités au passage. Il faudra sans doute des ajustements, mais sur le principe je ne pense pas causer de tort à qui que ce soit. La couverture m'a été proposée comme définitive, si je l'approuvais, elle était imprimée à des milliers d'exemplaires. Je ne vois pas bien pour quelle raison l'illustrateur/trice pourrait trouver dommageable que je la partage avec le public pour avoir un peu plus d'avis que le mien, qui ne vaut pas grand chose.

Écrit par : Nicolas Ancion | 29/09/2009

Ce que de nombreux blogeuers, et sans le savoir blageurs, ne savent pas, c'est que les éditeurs de nos jours soumettent en effet un projet de couverture à l'accord de l'auteur. C'est arrivé près de chez moi. Et encore, cet accord ne les oblige à rien.
La couverture de l'édition orginale du quatrième étage ne porte que le titre et le nom de l'auteur, ce qui ne l'a pas empêché d'être vendu, lu et mérité un prix.
Les éditeurs devraient comprendre que le titre donne plus grand lieu à acheter qu'une illustration, surtout quelconque. Quel con, quoi. Mieux vaut donc fermer les débats et le forum.

Écrit par : marc tiefenthal | 29/09/2009

Chers amis, il y a en France une loi qui régit le Droit d'Auteur et qui, comme vous semblez tous l'ignorer, gère également le droit d'auteur sur Internet... Et oui, sur le web également, ce qui est à Toi n'est pas à Moi !! Il est donc tout à fait illégal de publier une image sur le web tant que l'on n'en n'a pas acquis le droit...ou au minimum l'autorisation de son auteur...

Écrit par : marie | 29/09/2009

Chère Marie,
Etre légaliste pour le principe, c'est bien mais ça ne fait pas avancer grand chose dans cette histoire. Soit vous êtes ayant droit de la personne qui a réalisée ce travail - ou cette personne elle-même - (au fait, dans le cadre d'un contrat de commande ou même dans son contrat de travail si c'est un employé de la maison d'édition, l'illustrateur a sans doute cédé à l'éditeur les droits dont vous parlez) et vous me demandez de retirer cette note de blog, soit vous ne l'êtes pas et vous vous exprimez ici pour le plaisir de défendre une position théorique. Car si le droit d'auteur doit êtres respecté, c'est ebl et bien au nom de l'auteur et non pour des questions de principe. Ces derniers temps, on fait recours bien trop souvent au droit d'auteur pour défendre en réalité les droits des sociétés qui exploitent ces droits. Si je défends à travers tout le droit d'auteur, je m'oppose par contre avec fermeté à ceux qui l'utilisent à d'autres fins que la défense des auteurs.

Écrit par : Nicolas Ancion | 29/09/2009

Monsieur, et oui, je défends le droit d'auteur et j'en ai la légitimité, je suis agent d'artistes ! (Et puisque vous me le demandez, je suis, entre autres, l'agent de l'illustrateur qui a réalisé ce projet pour votre maison d'édition) Pour votre information, les droits sont cédés à l'éditeur et non à l'auteur et le projet n'a rien à faire sur votre blog tant qu'il n'a pas été publié. Je vous prie donc gentiment de retirer cette note de votre blog. Et d'imaginer un instant un illustrateur à qui on confierait un de vos projet de manuscrit à illustrer, qui le posterait sur son blog et demanderait à son "équipe" si si ce projet est assez bon pour supporter une de ces illustrations ??...
Merci d'y penser...

Écrit par : marie | 29/09/2009

Je répète: Mieux vaut donc fermer ces débats et ce forum.

Écrit par : marc tiefenthal | 29/09/2009

Voilà qui est fait ! L'image a disparu pour de bon.

Écrit par : Nicolas Ancion | 29/09/2009

Est-ce que cela vous convient ?

Écrit par : Nicolas Ancion | 29/09/2009

Merci d'avoir supprimé ce projet de votre blog. J'avais pourtant bien rempli tous les champs requis sur votre blog et pensais que vous aviez ainsi mon adresse mail ! Si vous cherchez un agent, n'hésitez pas, je connais bien la législation ;)

Écrit par : marie | 29/09/2009

PS Ce débat a au moins eu l'intérêt de faire arriver cette affaire jusqu'aux oreilles de l'intéressée !

Écrit par : marie | 29/09/2009

Bon site, je vous remercie de partager ces idées et notez dans un premier temps que je suis pleinement d'accord avec vous. Permettez-moi d'insister, votre travail est très bon, j'apprécie votre style... PS : Bonne continuation et très longue vie à votre site !

Écrit par : Seotons | 03/11/2010

Écrire un commentaire