23/02/2009

Il manquait les 600 Franchimontois

Il aura juste manqué le vote des 600 Franchimontois pour que Liège réalise l'impossible. Je ne peux que déplorer que la populataion liégeoise soit passée si près de l'exploit. Je ne vais pas tenter de dresser le bilan de toute cette aventure, je vous renvoie au billet que François Schreuer vient de publier sur son blog, je me range entièrement derrière son analyse et je le félicite une fois encore pour l'énergie qu'il a déployée avec les autres du collectif.

Seule réticence - mais elle est de taille tout de même - je ne le suis pas quand il signale que l'accord signé entre le collectif et la ville aurait été plus efficace que le résultat obtenu hier. L'exploit réalisé à Liège hier, celui de mobiliser 11% des électeurs pour tenter de rendre une décision politique plus démocratique n'avait rien à voir avec un marchandage qui se serait signé sur le dos de 20000 pétitionnaires. Le comité Liège 2015 n'aura pas été un modèle de bon fonctionnement interne, François Schreuer l'explique en détail, il aura en revanche été d'uen efficacité sidérante et déroutante, qui a du faire suer plus d'un élu de la majorité.

Même si l'objectif n'est pas atteint, les traces laissée par ce mouvement sont profondes et le signal pour la démocratie est magnifique. Les citoyens ne dorment pas, ils veillent et, quand ils se réveillent, ils peuvent remettre le débat sur les rails.

Allez, Liège n'a pas à rougir de la défaite d'hier.

Le pire des ennemis n'est pas un parti ou l'autre, c'est une fois de plus l'inertie et la mollesse, sur laquelle prennent appui ceux qui ont le pouvoir en mains. Et ils les cultivent avec soin pour s'assurer que personne ne remet en cause leur hégémonie.

L'inertie et la mollesse, on n'a pas fini d'en découdre avec ces deux tares dans le millénaire qui s'ouvre, à mon avis, ni à Liège ni ailleurs !

20:14 Publié dans Liège | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : liège 2015, consultation populaire, ps, liège, politique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

16/02/2009

Liège 2015 : quand les langues se délient

phpThumb_generated_thumbnailjpg.jpgJ'en avais parlé ici il y a longtemps déjà : depuis le vote unanime du conseil communal de Liège pour organiser une consultation populaire (le 22 février, pour ceux qui l'ignorent encore), j'avais l'impression que cette belle unanimité de façade cachait une arrière-cuisine moins reluisante. A l'époque, Hassan Bousetta avait pris la parole pour expliquer que, bien qu'il avait voté pour la consultation, en tant que membre du PS, il voterait non le 22 février.

Si un élu osait écrire cela sur son blog, il ne devait pas être le seul à penser de cette façon...

Eh bien, les langues finissent par se délier et, ce matin, je lis les propos de Jean-Maurice Dehousse, interviewé par La Gazette de Liège :

Les rumeurs vont actuellement bon train. Est-il exact que le PS liégeois a donné instruction à ses membres et sympathisants de boycotter les urnes le 22 février prochain ?

Réponse de Jean-Maurice Dehousse, président de l’Union socialiste communale de Liège : "Non, nous ne donnons pas de mot d’ordre. Je n’interviens pas, je ne suis pas comme François Hollande au PS français, je ne veux pas diviser le parti. Car nous avons aussi des partisans du oui parmi nos affiliés, essentiellement chez les culturels et les plasticiens. Du côté du non, majoritaire, c’est d’abord le coût d’une telle année culturelle qui est stigmatisé. Et puis les gens sont préoccupés par le pouvoir d’achat, l’emploi, la crise financière : pas de quoi rameuter les foules, en 2009, avec Liège 2015. Que la Ville organise un débat ? Sur quoi donc ? Il n’y a pas pour l’instant de projet concret".

Je me suis permis de souligner quelques mots, pour attirer l'attention sur les sous-entendus : "nous avons aussi des partisans du oui" implique que tous les autres sont censés, à l'intérieur du parti, voter non, ce que confirme l'expression "non, majoritaire". Ces mots ne sont pas innocents, prononcés par un homme comme Dehousse, ils expliquent bien ce qu'il est de bon ton de voter à l'intérieur du parti. Les ordres ne viennent peut-être pas du boulevard de l'Empereur, comme on a tendance à l'imaginer, les membres influents se chargent de relayer la bonne attitude à observer, sans que Bruxelles ne doive les rappeler à l'ordre. C'est ce qui s'appelle intégrer la loi du plus fort. Ou savourer l'imbuvable ;-)

Quant à l'expression finale "Il n'y a pas pour l'instant de projet concret", on ne peut qu'en sourire. S'il n'y a pas de projet concret, c'est que le collège n'a pas suivi l'avis du bourgmestre qui demandait de préparer au plus vite le dossier de candidature.

Mais c'est surtout de la désinformation, car le dossier existe bel et bien, la preuve, j'en ai une copie ici, sur mon bureau.

Mais je ne commenterai ce dossier qu'après le 22 février, il faut laisser un peu de suspens...

P.S. : Pour ceux que cette note laisse sur leur faim, prenez une feuille blanche et dissertez sur la distinction à opérer entre "culturels" et "plasticiens". Les plasticiens ne sont-ils pas des culturels ? Y a-t-il une coquille dans la Gazette ? Fallait-il lire "culturels et plasticine" ? C'est réjouissant de voir qu'au PS la question de Liège 2015 ne touche que les culturels, dans la vraie vie, elle concerne avant tout les démocrates ;-)

13/02/2009

Le 22 février, ça va piquer !

lg2015_banniere9.jpg

 

Il y a plein d'autres bannières et d'images à télécharger sur le blog de Liège 2015.

Et n'oubliez pas l'essentiel, si vous habitez Liège : pour ou contre, allez voter le 22 février.

19:08 Publié dans Liège | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : liège 2015, bannière, consultation populaire, liège, culture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

31/01/2009

Liège 2015 a besoin de vous : Grande Fête le vendredi 13

pekin-foule-2008.jpgJe viens de recevoir à l'instant ce message, je le relaie donc aussitôt avec grand plaisir. Si vous avez des idées, du temps, de l'argent (qui sait ?), manifestez-vous !

Vous le savez sans doute, le 22 février 2009, les Liégeois sont appelés aux urnes pour répondre à la question: « Voulez-vous que Liège pose sa candidature au titre de capitale européenne de la culture en 2015? ».
Vous savez sans doute également qu'un taux de participation minimum de 10% est requis pour prendre en compte le résultat.

Il est donc PRIMORDIAL que les Liégeois votent en masse.

Pour ce faire, Liège 2015 ambitionne de mettre sur pied le vendredi 13 février (forçons la chance...) un concert-événement gratuit soit sur l'ilot Tivoli, soit sur l'esplanade St Léonard, suivant les autorisations et avis des comités de quartier.

Cet événement mettra en avant la scène musicale et artistique liégeoise et, si le pari est réussi, mettra en avant la capacité de mobilisation des Liégeois pour défendre leur ville et leur culture.

Le 13 février, c'est dans 13 jours...

Nous avons besoin d'artistes (groupes musicaux, chanteurs, djs, grafeurs, modistes, graphistes....), de matériel son et lumière, podium...,d'un brasseur, de sponsors et de toutes les bonnes volontés pour réussir cet événement.

Faites suivre à vos amis!!!

Cet événement sera une grande fête populaire visant à promotionner la consultation populaire du 22 février et les artistes liégeois.

Sans vous, rien n'est possible.

Si vous êtes disposés à nous aider le 13 février, si vous avez des contacts utiles, si vous voulez participer à la programmation:

Un simple courriel à l'adresse evenements@liege2015.eu.

En vous remerciant de votre soutien,

Raphaël Pilette
pour l'asbl Liège 2015

PS : la photo n'a peut-être rien à vois mais c'est la plus belle que j'aie trouvé dans le première page de résultats sur Google Images en tapant la requête : "foule taureau fête liège" :-)

21/01/2009

Liège, capitale virtuelle du jeu vidéo (plus que deux fois dormir)

Je vous annonce depuis hier un heureux événement qui aura lieu dans deux jours à peine, alors que le compte à rebours gigantesque pour Liège 2015 a commencé depuis de nombreuses semaines, non seulement pour la consultation populaire (c'est dans un mois, pour rappel, si vous êtes Liégeois, n'oubliez pas d'aller vous exprimer le 22 février, pour une fois qu'on demande votre avis sur une question claire et pas sur la préférence pour une équipe politique ou l'autre), mais aussi pour la candidature à présenter.

Un grand appel aux idées a été lancé. Difficile de savoir qui y a répondu et si les idées sont intéressantes.

Du coup, je me suis dit que j'aillais publier ici quelques unes des idées qui me turlupinent depuis un bout de temps. Certaines sont très vieilles et datent de bien avant qu'on ne parle de faire de la Cité Ardente la capitale culturelle de l'Europe pendant quelques mois, d'autres sont plus récentes.

spaceinvaders.jpgAllez, hop, en voici déjà une première : je propose de faire de Liège la capitale mondiale du Jeu Vidéo. Comment ?

En modélisant tout simplement les rues de la ville aux différentes époques de son histoire (sous Notger, à l'époque de Charles Le Téméraire, en plein boom industriel à la fin du XIXe, en 1905 pendant l'expo universelle, dans les années 60, quand les trams roulaient encore, puis aujourd'hui, bien évidemment), puis en les utlisant pour créer des niveaux qu'on peut télécharger en ligne gratuitement comme décor dans les jeux vidéos les plus populaire...

Imaginez un niveau de Doom 3 dans le Palais des Princes Evêques... Lara Croft perdue dans les mines de Blégny à la recherche de l'équipe de nuit, coincée sous les gravats... GTA dans les rues de Liège pendant la Foire d'Octobre... Les Sims à Embourg... Tout est possible...

Liège deviendrait la première ville entièrement modélisée en open source, disponible pour tous les studios de développement d ejeu vidéo, pros et amateurs, on pourrait lancer un concours pour celui qui exploiterait au mieux les décors 3D. J'avais, il y a quelques années, imaginé tout un jeu vidéo qui exploitait la ville aux différentes époques, ça s'appelait "Principauté" et je dois encore avoir le dossier de pré-production dans un de mes disques durs. Les quelques personnes auxquelles j'avais parlé du rpojet s'étaient montrées enthousisates mais, faute de temps et d'envie de monter ma propre boîte de jeux vidéo, je n'ai jamais exploité l'idée...

L'intérêt de ce projet, c'est qu'il dépasse largement les limites géographiques de la ville. Il permet de faire rayonner Liège bien au-delà des frontières, dans le monde entier, sans mobiliser un budget pharaonique. Puis c'est du durable... Le jeu et le travail ne disparaissent pas une fois l'année 2015 achevée.

On peut aussi prendre appui sur ce projet pour en développer bien d'autres :

- des visites virtuelles de la ville aux différentes époques (sur le modèle des "rides" virtuels) - qu'on ne me dise pas qu'une boîte comme EVS ne serait pas intéressée par un projet comme celui-là... ;

- des bornes de jeu disponibles en libre accès dans la ville, faisant de Liège la plus grande salle de jeu en réseau du monde (avec des technologies bon marché, on peut faire des merveilles dans ce domaine) ;

- des exploitations didactiques pour les écoles : visiter un mine, découvrir en virtuel ce que peut être une charge de gendarmerie à Grâce-Berleur ou une grève de métallos qui descend sur la place Saint-Lambert par le pont des Arches (les lecteurs de Pédigrée reconnaîtront peut-être l'épisode raconté par Simenon) ;

- pourquoi pas un vrai musée du Jeu Vidéo, avec des machines des quarante dernières années, des arcade cabinet pour jouer à Miss Pacman, une vieille télé équipée de Pong, les consoles de jeu de toutes les époques, depuis le Vectrex jusqu'aux copies bon marché dla Wii qu'on trouve dans les supermarchés en période de fête ;

- et on peut imaginer encore bien d'autres choses.

Par ailleurs, ce projet permettrait de développer à Liège, dans une ville qui forme des infographistes à tour de bras et qui possède de très bonnes filières artistiques en général, le secteur très porteur du Jeu Vidéo. Cette industrie dépasse celle du cinéma au niveau mondial, c'est dommage de regarder le train passer et de continuer à miser tout sur le trilogiport et la gare de Calatrava pour assurer l'avenir de la ville.

Le jeu vidéo, voilà un vrai attrait touristique...

 

11:17 Publié dans Liège | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : liège, liège 2015, jeu vidéo, idées, réseau, europe, culture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

20/01/2009

Plus que trois fois dormir...

catastrophe_radiguès.jpgPlus que trois fois dormir avant...

… que je vous annonce la bonne nouvelle.

Laquelle ?

Oh, eh, hein, bon, un peu de patience tout de même.

Trois fois dormir, ce n'est pas très long, c'est déjà beaucoup moins long que le suspens organisé par Max de Radiguès sur Grand Papier (c'est de lui, l'illustration que j'ai placée ici, alors allez voir tous les autres dessins en cliquant sur le lien, c'est bien en ligne avec le truc qui se passe dans trois jours), moins long que l'attente pour savoir ce que les Liégeois décideront lors de la consultation populaire, moins long que l'attente pour savoir si Orange va mettre l'argent pour produire le Big Banc, un projet de capsule télé lancé par Kenan Gorgun, il y a deux ans au moins, pour lequel j'espère bien écrire quelques scénars dans les prochains mois...

Et puis, en attendant, vous pouvez relire le formidable Tamara Drewe de Posy Simmonds, dont il faudrait que je parle enfin dans Bain à Bulles.

Pour ma part, je me remets au boulot, j'attaque l'écriture d'un roman pour enfants qui parle, notamment, de jeux vidéo.

Allez, plus que trois fois dormir...

05/01/2009

Liège 2015 : un excellent résumé de la saga ardente

alter.jpgJe découvre ce matin un excellent article publié par Baudouin Massart sur le site Alter-Echos, il reprend chronologiquement toutes les étapes de l'aventure Liège 2015, saga de l'été devenue roman fleuve.

Ça vaut la peine d'aller le lire en détail, il situe bien les événements dans leur contexte et permet d'avoir un peu de recul sur l'ensemble. Bon, bien sûr, l'article date d'avant les derniers rebondissements mais il est bien structuré et remet les étapes en perspective.

Bonne lecture et bonne année à toutes et tous !

03/01/2009

San Sebastian et Donostia 2016 : 2 capitales pour le prix d'une

sansebastian 2016.jpgJ'ai passé le réveillon à San Sebastian, il y faisait doux et ensoleillé, la ville est magnifique, avec sa baie qui donne sur l'océan, ses vieux bars où l'on engouffre les tapas dans l'odeur de cigarette, ses musées accueillants et... son stand de soutien à la candidature de la ville comme capitale culturelle en 2016.

C'est affiché sur les bâtiments officiels, c'est annoncé aux portes des musées, c'est proposé à la signature des passants dans les galeries commerçantes. J'ai signé avec un grand sourire, j'ai même emporté des autocollants. Et je trouve le logo très joli. Pas vous ?

En tout cas, il semble bien qu'en Espagne également on prend grand soin de chercher le soutien populaire pour chacune des villes candidates. Ça fait plaisir à voir !