Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/08/2010

Le poète fait très court (Les aventures du poète, tome 4)

250px-Anatomie_du_livre.jpgPour les vacances, un petit extrait des Aventures du poète, publié il y a quelques années dans le numéro 52 de la revue Microbe ( nimée par l'infatigable Éric Dejaeger, dont voici le site).

 

Ce texte, au moins, a le mérite de ne pas être trop long, on peut le lire sans se fatiguer, les orteils en éventail, une bière à la main et les yeux fermés.

 

Enfin, on peut essayer, du moins.

 

Le poète fait très court

 

(Les aventures du poète, tome 4)

 

Le poète fatigué

D’écrire à gauche à droite

De longs machins

Tend à son chien un feutre

Et un carnet toilé

Le chien est mort la veille

Le marqueur est tout sec

Et le poète s’endort sans avoir rien écrit.

 

Le lendemain pris de remords

Il envoie à la revue

Une enveloppe vide

Avec des poils de chien

Et un feutre en bout de course

Do it yourself

Ajoute-t-il au Bic

(celui-là marche encore, il le garde pour lui)

 

Conscient d’avoir conçu le poème Ikea

Le poète se rendort

Heureux

Rêvant de modes d’emploi.

 

 

 

12/08/2010

Projet secret pour la rentrée littéraire (2)

Fin septembre sortira mon nouveau roman, illustré par Patrice Killoffer (voir plus tôt), rédigé après plusieurs rencontres avec un chercheur de l'INSERM, spécialiste du vieillissement des unicellulaires (bactéries et microbes).

 

Pour vous donner une idée de ses recherches, voici un extrait d'un article publié en 2005 dans Libération :

On les croyait éternellement jeunes. Les microbes vieillissent aussi. Le mythe de « l’immortelle bactérie » s’écroule tandis que s’ouvrent des perspectives pour la recherche sur les maladies liées à l’âge, Alzheimer ou Parkinson.

Quand l’avion a heurté la première tour, le 11 septembre 2001, François Taddei, alors âgé de 34 ans, réfléchissait à l’évolution des bactéries dans un laboratoire de l’université Rockefeller à Manhattan, New York. Il se souvient de la haute colonne de fumée noire, de l’autre coté de la baie vitrée, du gratte-ciel qui s’effondre, puis du second, des sirènes, du désastre. Il se souvient aussi que c’est au cours de ce séjour dans le temple de la recherche américaine ­ berceau d’une vingtaine de prix Nobel ­ qu’il a trouvé la clé technique du projet scientifique dont les premiers résultats, trois ans plus tard, ouvrent une fenêtre vertigineuse sur l’origine et l’identité des forces naturelles qui poussent la vie, inéluctablement, vers la mort. Directeur d’une équipe de recherche à l’Inserm, généticien moléculaire, François Taddei a publié ce mois-ci, en collaboration avec trois autres chercheurs, une expérience qui démontre que les microbes aussi vieillissent (1). La découverte peut sembler triviale. Elle bouleverse pourtant la connaissance du monde unicellulaire et offre un nouvel horizon à la recherche sur la sénescence des multicellulaires. L’homme entre autres. (lire la suite)

Le roman prend, du coup, pour toile de fond la quête d'éternité. La science peut-elle vraiment ralentir le vieillissement et prolonger la vie éternellement ? C'est une question intéressante, bien sûr, pour un romancier, surtout.

 

Bactérira bien qui rira le dernier...

killlocover2.jpg

15/07/2010

Projet secret pour la rentrée littéraire (1)

Pour une fois, je vais vous cacher des choses...

 

Je viens d'achever la relecture d'un livre qui sortira fin septembre, pour la rentrée littéraire donc, mais pas la course aux prix, plutôt la course de fond, pour atteindre, après 42 km sous le soleil d'automne, les tables des librairies et les yeux des lecteurs.

 

Ce roman, je ne l'ai pas pondu tout seul, il est le fruit d'une collaboration inédite avec deux autres personnes, dont je tairai le nom...

 

Mais vous pourriez bien reconnaître l'une d'entre elle, puisque c'est un illustrateur et qu'il a réalisé ceci pour illustrer le premier chapitre.

Réveil.jpg

Et si vous l'avez reconnu ou si vous voulez faire avancer le schmilblick, vous pouvez laisser un commentaire.

 

À bientôt pour la suite...

13/07/2010

Nouvelle couverture pour Ecrivain cherche place concierge

La republication en poche, c'est non seulement le plaisir d'offrir une deuxième vie (ou une troisième, dans ce cas précis) à un roman sorti en grand format, c'est aussi l'émerveillement de voir le texte associé à une nouvelle couverture.

Et, il n'y a pas à dire, pour la réédition du roman Écrivain cherche place concierge, Pocket a sorti l'artillerie lourde. Le résultat me semble magnifique.

Vous pourrez le découvrir en librairie dès le 7 octobre.

Mais comme l'été est le temps des cadeaux, je ne résiste pasau plaisir de partager la couverture en avant-première avec vous. N'hésitez pas à laisser vos commentaires.

À très bientôt et bonnes lectures d'été.

Ecrivain.jpg

PS: pour les amateurs de références bibliophiliques, ce roman a d'abord paru dans la collection Embarcadère des Éditions Luc Pire en 1999, puis au Grand Miroir en 2006.

10/05/2010

Kramix 3 contient aussi de la littérature de crise

Vous avez peut-être loupé le premier numéro, oublié d'acheter le deuxième, il est temps de vous offrir le troisième, qui arrive en ce moment dans toutes les bonnes librairies BD.

 

Oui, il est sorti le magazine KRAMIX 3, toujours aussi joliment sous-titré Petit Bazar Graphicomix.

 

On y trouve plein de BD inédites mais pas que ça, puisque je publie dans chaque numéro une nouvelle inédite sous le titre générique de "Petites nouvelles en temps de crise". À chaque fois, c'est illustré par le sauvage Jürg, qui me pousse vers le gore et le peu ragoutant. C'est un plaisir.

 

Miam.

 

Et cette fois le texte s'intitule "Petites frappes chirurgicales".

kramix.jpg
2 EUR en librairie !

23:24 Publié dans Ecriture | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nouvelles, magazine, bd, littérature, librairie, nicolas ancion | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

22/04/2010

C'est quoi une twitterview ? Définition.

twitterview.jpgUne TWITTERVIEW, c'est tout simplement une interview réalisée via Twitter (vous savez, ce site dit de "micro-blogging", c'est-à-dire ce site-de-textos-qu'on-diffuse-en-ligne-et-pas-sur-téléphones-portables-et-qui-sont-publics-comme-les-blogs-mais-plus-tordus-et-moins-accessibles-du-genre-qu'on-doit-mettre-des-#-devant-les-sujets-et-des-@-devant-les-gens-et-une-fois-qu'on a-compris-ça-on-a-tout-compris-mais-on-ne-le-dit-pas-sinon-tout-le-monde-va-quitter-Facebook-pour-venir-sur-Twitter-et-il-faudra-recommencer-ailleurs-les-discussions-entre-gens-qui-sont-à-la-page).

Et comme un exemple vaut mieux qu'un long discours, je vous renvoie vers le site du slammeur-micro-romancier Leroy K. May pour y lire cette twitterview réalisée en dix minutes chrono.

Amusez-vous bien !

PS : Pour les non-Geeks, vous trouverez en illustration une capture d'écran de la manière dont les questions me sont arrivées sur Twitter.  Pour les réponses, allez donc voir cette twitterview!

07/04/2010

Une nouvelle disponible sur ONLiT

Le site littéraire ONLiT, animé par Benoît Dupont (Edgar Kosma derrière son clavier), vient de publier une courte nouvelle que j'ai écrite. Elle est disponible en libre accès, n'hésitez pas à aller la lire, si vous en avez l'envie.

Je vous copie ici le début du texte, libre à vous de filer ensuite sur ONLiT pour découvrir la fin !

 

Senteurs d'été


Le problème, avec les femmes que j’aime en été, c’est qu’elles puent. Une odeur forte, une odeur de cire moisie, de cave humide et de terre qu’on retourne.

Peut-être que je les choisis mal, peut-être que je ne sais pas les entretenir, n’empêche, suffit que je m’endorme à leur côté pour que je me réveille au milieu de la nuit, le corps trempé, le front ruisselant, le nez rempli de cette odeur de viande pas fraîche.

En hiver, je n’ai pas les mêmes problèmes, je dors la fenêtre ouverte et la fraîcheur du soir les aère sans effort. Mais en été, c’est pas pareil.

Et pour lire la suite, c'est ici.

17/03/2010

Rencontre ce 18 mars à Saint-Pierre-des-Fleurs

Pour ceux qui habitent dans l'Eure ou pas loin, je serai demain jeudi 18 mars, en compagnie de Jean-Pierre Verheggen pour deux rencontres dans la journée.

 

L'une à 18h30 à la bibliothèque de Saint-Pierre-des-Fleurs, l'autre à la médiathèque de Brionne, à 20h30, pour un Café des poètes.

 

Et pour que vous sachiez tout, je vous colle un peu plus d'infos ici même ! Vous pouvez même télécharger un livret de poèmes pour l'occasion.

 

Que demander de plus ? De la chair et de l'os ? Ok, il faut quitter son écran pour ça et venir à Brionne ou à Saint-Pierre-des-Fleurs demain !

 

Place à la poésie 2010 sur le thème «Couleur femme» du 15 au 21 mars

« Place à la Poésie » a pour but de sensibiliser les Eurois à l'art poétique. Cette manifestation a lieu cette année du 15 au 21 mars. Elle s’inscrit dans le cadre de l’opération nationale le Printemps des Poètes. Organisée par le Département en partenariat avec le Théâtre Ephéméride, cette nouvelle édition parrainée par la poétesse Claude Ber a pour thème « Couleur Femme ».

28 collèges et 35 bibliothèques et/ou communes du Département bénéficieront d'une animation proposée par le Département via le Théâtre Éphéméride ou Cécile Cotté de la Compagnie Io.

Les 8 poètes invités de l’édition 2010 sont :

  • Nicolas Ancion
  • Linda Maria Baros
  • Claude Ber
  • Anne Brouan
  • Agnès Cazorla
  • Sophie Loizeau
  • Jean-Pierre Verheggen
  • Matéi Visniec


Le programme 2010

Le livret des poèmes