21/01/2009

Liège, capitale virtuelle du jeu vidéo (plus que deux fois dormir)

Je vous annonce depuis hier un heureux événement qui aura lieu dans deux jours à peine, alors que le compte à rebours gigantesque pour Liège 2015 a commencé depuis de nombreuses semaines, non seulement pour la consultation populaire (c'est dans un mois, pour rappel, si vous êtes Liégeois, n'oubliez pas d'aller vous exprimer le 22 février, pour une fois qu'on demande votre avis sur une question claire et pas sur la préférence pour une équipe politique ou l'autre), mais aussi pour la candidature à présenter.

Un grand appel aux idées a été lancé. Difficile de savoir qui y a répondu et si les idées sont intéressantes.

Du coup, je me suis dit que j'aillais publier ici quelques unes des idées qui me turlupinent depuis un bout de temps. Certaines sont très vieilles et datent de bien avant qu'on ne parle de faire de la Cité Ardente la capitale culturelle de l'Europe pendant quelques mois, d'autres sont plus récentes.

spaceinvaders.jpgAllez, hop, en voici déjà une première : je propose de faire de Liège la capitale mondiale du Jeu Vidéo. Comment ?

En modélisant tout simplement les rues de la ville aux différentes époques de son histoire (sous Notger, à l'époque de Charles Le Téméraire, en plein boom industriel à la fin du XIXe, en 1905 pendant l'expo universelle, dans les années 60, quand les trams roulaient encore, puis aujourd'hui, bien évidemment), puis en les utlisant pour créer des niveaux qu'on peut télécharger en ligne gratuitement comme décor dans les jeux vidéos les plus populaire...

Imaginez un niveau de Doom 3 dans le Palais des Princes Evêques... Lara Croft perdue dans les mines de Blégny à la recherche de l'équipe de nuit, coincée sous les gravats... GTA dans les rues de Liège pendant la Foire d'Octobre... Les Sims à Embourg... Tout est possible...

Liège deviendrait la première ville entièrement modélisée en open source, disponible pour tous les studios de développement d ejeu vidéo, pros et amateurs, on pourrait lancer un concours pour celui qui exploiterait au mieux les décors 3D. J'avais, il y a quelques années, imaginé tout un jeu vidéo qui exploitait la ville aux différentes époques, ça s'appelait "Principauté" et je dois encore avoir le dossier de pré-production dans un de mes disques durs. Les quelques personnes auxquelles j'avais parlé du rpojet s'étaient montrées enthousisates mais, faute de temps et d'envie de monter ma propre boîte de jeux vidéo, je n'ai jamais exploité l'idée...

L'intérêt de ce projet, c'est qu'il dépasse largement les limites géographiques de la ville. Il permet de faire rayonner Liège bien au-delà des frontières, dans le monde entier, sans mobiliser un budget pharaonique. Puis c'est du durable... Le jeu et le travail ne disparaissent pas une fois l'année 2015 achevée.

On peut aussi prendre appui sur ce projet pour en développer bien d'autres :

- des visites virtuelles de la ville aux différentes époques (sur le modèle des "rides" virtuels) - qu'on ne me dise pas qu'une boîte comme EVS ne serait pas intéressée par un projet comme celui-là... ;

- des bornes de jeu disponibles en libre accès dans la ville, faisant de Liège la plus grande salle de jeu en réseau du monde (avec des technologies bon marché, on peut faire des merveilles dans ce domaine) ;

- des exploitations didactiques pour les écoles : visiter un mine, découvrir en virtuel ce que peut être une charge de gendarmerie à Grâce-Berleur ou une grève de métallos qui descend sur la place Saint-Lambert par le pont des Arches (les lecteurs de Pédigrée reconnaîtront peut-être l'épisode raconté par Simenon) ;

- pourquoi pas un vrai musée du Jeu Vidéo, avec des machines des quarante dernières années, des arcade cabinet pour jouer à Miss Pacman, une vieille télé équipée de Pong, les consoles de jeu de toutes les époques, depuis le Vectrex jusqu'aux copies bon marché dla Wii qu'on trouve dans les supermarchés en période de fête ;

- et on peut imaginer encore bien d'autres choses.

Par ailleurs, ce projet permettrait de développer à Liège, dans une ville qui forme des infographistes à tour de bras et qui possède de très bonnes filières artistiques en général, le secteur très porteur du Jeu Vidéo. Cette industrie dépasse celle du cinéma au niveau mondial, c'est dommage de regarder le train passer et de continuer à miser tout sur le trilogiport et la gare de Calatrava pour assurer l'avenir de la ville.

Le jeu vidéo, voilà un vrai attrait touristique...

 

11:17 Publié dans Liège | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : liège, liège 2015, jeu vidéo, idées, réseau, europe, culture | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

19/11/2008

Les élèves du primaire sont dingues de jeu vidéo

blo-joystick.jpgDans les projets qui m'occupent en ce moment, il y a un roman pour enfants (10-12 ans) destiné à amener les lecteurs à se poser des questions sur leurs dépendances, les habitudes et leurs excès. J'ai décidé de parler plus particulièrement d'enfants qui entretiennent des rapports passionnels avec les jeux vidéo. Pour préparer ce travail, avant l'écriture, je rencontre des classes de 5e et 6e primaire, des groupes d'enseignant, des thérapeutes qui travaillent avec un public très jeune...

Ce matin, j'étais dans une école à Uccle et j'ai écouté les histoires de deux classes d'affilée, c'était une expérience incroyable. D'abord parce que les enfants de cet âge ont une faculté incroyable pour exprimer les choses directement, sans filtre, sans censure ni tabou, à répondre à toutes les questions sans se tracasser. Ensuite parce que leurs histoires sont souvent très fortes, ce qu'ils disent de leur famille, de leurs parents, d'eux-mêmes. Enfin parce que le jeu vidéo est vraiement un sujet qui les passionne, les anime et les excite, même.

Il y a bien matière à écrire un roman.

J'ai hâte de m'y mettre...

Et je vous tiens au courant, bien entendu.

15:41 Publié dans Livres en cours | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : littérature, jeu vidéo, psp, wii, ps3, xbox, roman | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer