Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/02/2009

Il manquait les 600 Franchimontois

Il aura juste manqué le vote des 600 Franchimontois pour que Liège réalise l'impossible. Je ne peux que déplorer que la populataion liégeoise soit passée si près de l'exploit. Je ne vais pas tenter de dresser le bilan de toute cette aventure, je vous renvoie au billet que François Schreuer vient de publier sur son blog, je me range entièrement derrière son analyse et je le félicite une fois encore pour l'énergie qu'il a déployée avec les autres du collectif.

Seule réticence - mais elle est de taille tout de même - je ne le suis pas quand il signale que l'accord signé entre le collectif et la ville aurait été plus efficace que le résultat obtenu hier. L'exploit réalisé à Liège hier, celui de mobiliser 11% des électeurs pour tenter de rendre une décision politique plus démocratique n'avait rien à voir avec un marchandage qui se serait signé sur le dos de 20000 pétitionnaires. Le comité Liège 2015 n'aura pas été un modèle de bon fonctionnement interne, François Schreuer l'explique en détail, il aura en revanche été d'uen efficacité sidérante et déroutante, qui a du faire suer plus d'un élu de la majorité.

Même si l'objectif n'est pas atteint, les traces laissée par ce mouvement sont profondes et le signal pour la démocratie est magnifique. Les citoyens ne dorment pas, ils veillent et, quand ils se réveillent, ils peuvent remettre le débat sur les rails.

Allez, Liège n'a pas à rougir de la défaite d'hier.

Le pire des ennemis n'est pas un parti ou l'autre, c'est une fois de plus l'inertie et la mollesse, sur laquelle prennent appui ceux qui ont le pouvoir en mains. Et ils les cultivent avec soin pour s'assurer que personne ne remet en cause leur hégémonie.

L'inertie et la mollesse, on n'a pas fini d'en découdre avec ces deux tares dans le millénaire qui s'ouvre, à mon avis, ni à Liège ni ailleurs !

20:14 Publié dans Liège | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : liège 2015, consultation populaire, ps, liège, politique | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Sans rire, je suis un descendant des 600 Franchimontois. Je suis en effet né à Theux où toute ma famille fut implantée depuis de siècles. Mais le problème n'est pas là. Ce n'est pas mes 600 ancêtres qu'il aurait fallu mais des légions romaines tout entières avides de changement. Comment qualifer une ville où il n'y a pas moyen de concerner la population pour un grand projet porteur (même si les chances d'aboutir sont minces) ? Il n'y a qu'en Wallonnie que l'on voit ça.

Cordialement,
Un Wallon du sud de la Bretagne

Écrit par : François | 24/02/2009

Bonjour François,
Voilà une lignée bien honorable. Les Bretons n'ont sans doute jamais entendu parler du sac de Liège par le Téméraire mais la côte Atlantique doit être bien aérée en comparaison avec la "porte des Ardennes" (oui, oui, j'ai déjà entendu qu'on trait Liège de ce sobriquet étrange).
Difficile de faire bouger une ville pendant si longtemps, et à répétition, de plus.
Dire que le projet a failli réussir relève déjà de l'exploit.
11% des électeurs se sont rendus aux urnes un dimanche de vacances en matinée, c'est vraiment pas mal.
Mais pas assez, donc.
Il fallait 10% de la population (en ce compris les bébés et les grabataires, les analphabètes et les absents, les aliénés et les zombies), c'était juste un peu trop.
On se consolera en se disant que Liège capitale de la culture en 2015 aurait été un trop beau projet pour une équipe de gestion de la ville qui manque singulièrement de souffle et d'ambition.
Ils préfèrent mariner, laissons-les mariner. On a les harengs qu'on souhaite ;-)

Écrit par : Nicolas Ancion | 25/02/2009

"Ils préfèrent mariner, laissons-les mariner. On a les harengs qu'on souhaite ;-)"

Chapeau bas....

Écrit par : Raf | 27/02/2009

Écrire un commentaire