28/08/2009

Avalanche de presse pour "L'homme qui valait 35 milliards"

C'est la coulée continue ! Et ça colle bien avec l'histoire du roman !

La sortie de "L'homme qui valait 35 milliards", c'était hier, officiellement, et cela fait qelques jours que la presse parle du livre, très gentiment et très abondamment. Le 27, c'était Vers l'Avenir, La Meuse et Femmes d'aujourd'hui. Aujourd'hui, c'est le Soir (je n'ai pas encore pu lire l'article, je suis un peu loin) et tout un dossier sur le site des métallos de la FGTB 6com.be.

Ils ont même fait une jolie bannière, que voici :

banniere6com.jpg

Si vous voulez lire ces articles et ces interviews, vous pouvez toujours visiter la page presse de mon site.

23/06/2009

L'homme qui valait 35 milliards : le 27 août chez vous

CoverHomme qui 45.jpgDepuis la sortie de "Quatrième étage", je n'avais plus achevé un gros roman pour adultes. J'ai écrit énormément et publié beaucoup mais surtout de la littérature pour ados, pour enfants, de la poésie, du théâtre, des nouvelles... et pas de gros roman.

C'est que ça prend du temps, un roman. Ça ne se bopucle pas en trois semaines, ça demande des mois et des années d'écriture, de retravail... A tel point qu'avant d'écrire celui-ci, j'ai bien failli en achever deux ou trois autres, que je n'ai pas trouvés assez abouti pour les soumettre aux lecteurs.

Neuf ans séparent la sortie de "L'homme qui valait 35 milliards" et celle de "Quatrième étage". Le roman précedent se déroulait à Bruxelles, celui-ci a choisi Liège pour décor ; il aborde de front des sujets aussi drôles que la toxicomanie, la crise financière et la corruption politique, alors que le précdent traitait d'amour, de pauvreté et de mensonge. Tout cela est très mal résumé. C'est bien normal, je ne suis pas encore complètement sorti du manuscrit, je n'ai pas encore le recul nécessaire. Je bégaie, je bafouille, je vais tenter d'améliorer tout ça pendant les vacances pour revenir avec un discours percutant. Car, il ne faut pas l'oublier, L'homme qui valait 35 milliards, c'est avant otut le roman de deux pauvres types qui ont décidé de kidnapper l'un des cinq hommes les plus riches de la planète.

Plus de détails suivront bientôt. Mais si vous êtes blogueur, libraire ou journaliste, n'hésitez pas à m'envoyer un petit mot, je pourrais vous envoyer le roman avant tout le monde... si vous êtes aussi gentils que curieux ;-)

PS : pour les lecteurs attentifs de ce blog (donc ceux qui lisent aussi ce qui est écrit dans les images), oui, le titre a changé en cours de route. De 45, l'homme est passé à 35 milliards. Que voulez-vous, c'est la crise pour tout le monde.