21/11/2011

Une Belgique sans gouvernement

A l'occasion du nouvel échec des négociations gouvernementales, je republie ici un texte écrit pour le psectacle Mensuel, qui a  tourné dans les salles, il y a plus de six mois de cela...

Le texte n'a pas vraiment pris une ride, bien au contraire.

Bonne lecture, et faites tourner autour de vous si vous en avez l'envie :-)

 

On dit que la Belgique n'a pas de gouvernement.

Les mauvaises langues prétendent que nous détenons le record, qu'aucun pays au monde n'a mis autant de temps pour se mettre d'accord, pas même l'Irak après la guerre.

Eh bien, c'est vrai, le record du Cambodge est bien dépassé.

En 2003, le Cambodge avait tenu 353 jours et finalement formé un gouvernement avec 207 ministres !

207 ministres... ça fait rêver.

Pourquoi pas dix millions de ministres, tant qu'on y est.

Ah non : 5 millions de ministres et 5 millions de chauffeurs, pour les conduire.

Un joli gouvernement... Enfin !

Ah mais non ! La Belgique n'est pas du tout sans gouvernement.

Bien au contraire ! On n'en a jamais eu autant

Pendant toute cette crise, nous avons encore 6 gouvernements en état de marche. Gouvernement wallon, flamand, bruxellois, gouvernement de la Communauté germanophone, de la communauté flamande, de la Communauté française.

 

Pas de gouvernement en Belgique ? Qui a dit une bêtise pareille ?

Parce qu'en plus de ces six là, faudrait pas oublier les 10 provinces, les 589 communes, avec chacune leur petites tribunes, leurs élus et leurs chauffeurs. Et les budgets à dépenser.

Et aujourd'hui, on a aussi l'Europe, avec son Président qui est Belge, ses commissaires de tous les pays et ses lois qui pleuvent comme des retombées nucléaires.

Pas de gouvernement en Belgique ? Faut habiter très loin pour le penser !

 

Il n'y a juste plus de gouvernement fédéral.

Plus de chauffeur dans la locomotive mais le train roule encore.

C'est tout de même chez nous qu'est arrivé le premier train du continent, quand la Belgique était deuxième puissance mondiale. C'était le bon temps.

Depuis, on se contente de suivre les rails, en espérant qu'ils nous mènent ailleurs que dans le mur. Ou qu'on ne déraille pas bien avant...

 

Mais ce qu'on ne nous dit pas, c'est que la Belgique va beaucoup mieux depuis qu'elle est en affaires courantes.

 

Car dans tous les autres pays, quand la crise économique est arrivée, les gouvernements en ont profité pour appliquer des mesures d'austérité. Sous prétexte de relancer la machine, ils ont coupé là où ils aiment le faire :

- dans les services publics

- dans les salaires (pour améliorer la compétitivité comme ils disent alors que ça n'améliore jamais que les bénéfices)

- dans les allocations de chômage

- dans les pensions

- dans la sécurité sociale en général.

Pas un n'a pensé à réduire les cadeaux fiscaux aux entreprises, les réductions d'impôts sur les grosses fortunes...

On préfère toujours couper des petits bouts à plein de gens que quelques têtes fortunées.

Faudrait des guillotines pour ça.

Bref, ils ont coupé dans tous les services qui ne servent pas les riches...

Ils ont appliqué la recette miracle chantée d'une seule voix par l'Union Européenne, le fonds monétaire international et les redoutables agences de notation.

Et parmi tous ces bons élèves européens, ce sont les Anglais qui ont appliqué la recette avec le plus de zèle. Et ce sont eux qui se sont, du coup retrouvé avec une nouvelle crise un an plus tard.

Parce que les recettes miracles, c'est exactement comme les miracles tout court : ça n'existe pas.

Si on enlève l'aide pour les plus pauvres, ils sont encore plus pauvres, du coup ils coûtent plus cher à la société, c'est ainsi.

Plus les pauvres sont pauvres et plus les États sont pauvres aussi.

 

Mais la bonne nouvelle, c'est que dans notre petit pays sans gouvernement fédéral, on n'a pas pu appliquer ces coupes franches.

On avait déjà du mal à retenir qui était formateur et qui avait dit quoi sur quelle note... Alors impossible de réformer la sécurité sociale.

L'État n'a pas pu appauvrir les pauvres.

Du coup, nous sommes un des pays qui a le moins ressenti les effets de la crise.

Parce qu'il n'avait pas de gouvernement pour appliquer les réformes injustes.

Pas de gouvernement pour profiter de la crise pour accélérer la locomotive.

Pour nous rapprocher plus vite du mur où nous finirons bien par nous écraser...

 

Un pays sans gouvernement... n'est-ce pas finalement cela le vrai miracle ?

 

Pourvu que ça dure...

 

01/04/2010

Tonton Nicolas : les magasins

Dans quelques jours, le Mensuel sera de retour sur les scènes en Belgique pour le numéro d'avril. Pour vous permettre de patienter en attendant, voici le Tonton Nicolas du numéro de mars...

Pour rappel, cette vidéo est extraite du spectacle Le Mensuel, création de la compagnie Pi 3,14. Elle est mise en image par Anne Leclerc sur une mise en voix de Renaud Riga. Et pour les dates de représentations, je vous renvoie directement au Mensuel.

Amusez-vous bien !

 

 

13/01/2010

Tonton Nicolas, épisode 1

Rien que pour vous, chers amis, voici la séquence "Tonton Nicolas" extraite du premier épisode du spectacle "Mensuel" de la compagnie 3,14, en représentation toute cette saison sur les scènes belges.

Amusez-vous bien et, si vous aimez cela, partagez-le avec vos amis et revenez vite, le deuxième épisode arrive bientôt !

 

 

05/10/2009

Le Mensuel sur scène pendant toute la saison

mensuelaffiche2009.jpgC'est reparti pour une année décapatante et corrosive. Pendant toute la saison, le Mensuel fait le tour des scènes thâtrales de Belgique avec sa nouvelle formule au vitriol.

Plus décapant que la soude, plus tordant qu'un essoreuse : rires jaunes et rires gras garantis 100% d'actualité.

Chaque mois, l'équipe du Mensuel mange toute l'actualité politique et économique, locale et planétaire, puis la régurgite sur scène dans une formule théâtrale à chaud, détonnant et déconnante, où la langue de bois se fait débiter à la disqueuse et la censure censurer.

Une expérience à ne pas louper. Ça ne dure qu'une saison et après c'est fini pour toujours. Ne venez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenus, ce serait un mensonge.

Pour ma part, j'ai le plaisir chaque mois de gros bouts du spectacle (mais je n'ai pas la chance de pouvoir y assister, je suis trop loin de la Belgique).

A vous de découvrir tout ça sur scène !

Plus d'infos pratiques sur les lieux et les dates sur le blog du Mensuel.

16:16 Publié dans Théâtre en cours | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mensuel, actualité, théâtre, humour, liège | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/09/2009

Le Mensuel, c'est reparti pour un an !

Bonne nouvelle pour tous ceux qui aiment rire de tout et surtout de ce qui est peu correct : le Mensuel est reparti pour une nouvelle saison, sur les scènes de Belgique.

En deux mots, on peut en dire ceci :

Tout au long de la saison, le Mensuel vous donne rendez-vous pour déguster une tranche d'informations subjectives et subversives, passée à la moulinette maison !
Farce, poésie, parodie, pamphlet, vidéo, musique et mauvaise foi : tout est bon pour tourner l'actualité en dérision. Chaque mois, le spectacle est écrit sur le vif, répété en catastrophe et proposé à chaud pour le plus grand plaisir des spectateurs.  Avec son rythme endiablé, le Mensuel ne laisse le temps ni de s'ennuyer ni de reprendre son souffle entre deux éclats de rire !
Le Mensuel, un remède choc contre la morosité !

On peut aussi en dire que les comédiens ressemblent à ça : mensuelAffiche2009.jpg

Et que pour les textes, je me sens un peu coupable puisque je suis occupé à écrire une bonne partie du spectacle, plus précisément, les textes suivants :

- Laeken-sur-Mer, un feuilleton en 7 épisodes avec des portes qui claquent, qui éreinte (et le terme est faible) la famille royale ;

- des lettres de dénonciation anonymes ;

- des petits tableaux sur l'état de la Belgique, qui seront projetés en vidéo d'animation.

Je m'amuse comme un gamin. C'est sot, c'est bête et c'est méchant. J'ai toute liberté et je m'amuse à en abuser, comme un gamin !

Le résultat sera visible dès cet automne sur scène. Réservez vos places...

02/02/2009

L'adresse du classemement Wikio 2009

wikio.jpgC'est bien beau de palabrer au sujet du classement Wikio mais il me semble que je n'ai même pas donné l'adresse de ce merveilleux outil de compétition entre blogueurs littéraires. Ça fait un peu brouillon, non ?

Alors je corrige ça illico et je vous envoie en direct vers le classement de février 2009, qui deviendra bientôt classement de mars 2009, puis classement d'avril 2009 et ainis de suite, puisque ce hit-parade sans chanteurs est mis à jour, à la même adresse au début de chaque mois.

Intéressant, n'est-il pas ? Non, vous avez raison, les classements, ce n'est pas terrible, ça n'a d'intérêt que quand on les remonte avec fulgurance. Sinon, on les snobe bien volontiers.

10:40 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : wikio, classement, top, technocrati, mensuel, blog, popularité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

01/02/2009

Classement Wikio février 2009

tv.jpgA tout seigneur, tout honneur, je viens tout bonnement d'emprunter au blog Les peuples du soleil, le texte qui suit car il me convient parfaitement... J'y ai juste ajouté des renvois vers quelques autres blogs que je suis de temps à autre, auxquels je suis ravi de faire un peu de publicité...

Chaque fin de mois, les blogueurs les plus z'influents connaissent quelques sueurs froides, poussées d'adrénaline, craintes, espoirs,... C'est que le classement Wikio arrive à grands pas! Personnellement, je suis surtout amusé par cette effervescence.

Alors allons-y:

Partageons mon avis restera-t-il le premier dans la catégorie "Politique"?
De Tout, de Rien
regagnera-t-il une place dans la catégorie "Divers"?
Georges Flipo avancera-t-il de quelques rangs suite à la publication de son nouveau roman ?
Cathulu dépassera-t-elle La République des livres et le sieur Balmeyer ?

Voilà des vraies questions qui devraient apparaître sur ce blog au lieu d'inepties précolombiennes qui sont presque toutes tombées dans l'oubli. Au moins, j'aurais une chance de passer dans les cent premiers de la catégorie "Littérature" ^__^.

Puis, après avoir collé ça, je me souviens que l'émission la plus regardée de tous les temps à la télévision française était un reportage consacré à l'Audimat, ce petit appareil, placé à côté de quelques milliers de téléviseurs, pour mesurer l'audience des émissions. L'émission avait-elle vraiment drainé 100% ou presque des Français ce soir-là ? Non, bien sûr, mais elle avait remporté un franc succès auprès des ménages équipés de l'appareil, qu'on avait d'ailleurs interviewés pour le reportage. Pour une fois qu'on parlait d'eux dans le poste, il fallait qu'ils regardent. Et c'est ainsi que le premier reportage sur l'Audimat a complètement faussé les résultats de l'appareil de mesure, ce soir-là.

Jolie parabole, non ?

A force de parler des classements dans les blogs, on génère des notes, voire des blogs entiers qui ne font plus que ça, tenter d'augmenter leur visibilité et leur popularité dans les classements.

12:37 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : wikio, classement, top, technocrati, mensuel, blog, popularité | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

02/10/2007

Le MENSUEL rit de tout et du reste

1427382e99216e2cf492665d20af7a4b.jpgCa faisait deux ans qu'on attendait ça! "L'hebdo du lundi", le spectacle qui tournait tout en ridicule (l'actualité, les politiques, la culture) chaque lundi refait surface après deux années d'hibernation. La formule est rénovée. Au lieu d'une seule représentation par semaine, il y en a désormais 5... mais chaque mois pendant toute la saison: à Liège, Bruxelles, Huy et Chênée.

Le reste du magazine théâtral n'a pas vraiment changé, on retrouve les séquences actu, météo, no TV tonight, en direct du Cirque Royal, la limousine, la Belgitude, la baignoire, le timbre royal et quelques surprises détonnante, que vous découvrirez vous-même. Et une galerie de personnages méconnus: Elio di Rupo, Yves Leterme, Anne-Marie Lizin, Joëlle Milquet, Fadila Laanan pour ne citer que les personnalités artistiques. 

Et puis il y a aussi "Panique au Forem", une farce dramatique en 7 épisodes, dont on retrouvera une nouvelle tranche chaque mois. Et cette partie-là, c'est moi qui l'ai écrite. Et je me suis bien amusé.

Attention, à Liège et Huy, on joue presque à bureaux fermés, il n'y a déjà plus que quelques places pour novembre (octobre, c'est loupé, désolé): le meilleur moyen de ne rater aucun numéro, c'est de courir au Jacques Franck à Bruxelles, la première c'est lundi 8 octobre et on me dit qu'il y a encore moyen de réserver. Vite!

Pour vous mettre l'eau à la bouche, le Mensuel a son blog. Allez-y mettre quelques commentaires, ça fait toujours plaisir. Et si vous avez vu le spectacle, venez un peu raconter ce que vous avez pensé de Panique au Forem. Je me réjouis de vous lire.