Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/05/2011

Qui vient au théâtre ce samedi ?

Je participe en ce moment au 34e Bocal Agité à Gare au Théâtre.

Du coup, je vous invite très cordialement ce samedi à voir le résultat sur scène.

Voici le programme complet :

 34e BOCAL AGITÉ

Gare au Théâtre, bocal agité, théâtre, écriture, littérature

Gare au Théâtre 
13, rue Pierre Sémard 
94400 Vitry-sur-Seine

http://www.gareautheatre.com

Réservation :
01 55 53 22 22

 

SAMEDI 14 Mai a 19 heures (entrée gratuite)

  •  "Mort au Théâtre" de Nicolas Ancion

Mise en scène par Julien Feder
Avec : Marie Hélène Peyresaubes, Pascale Maillet, Francis Leonesi, Lionel
Zilder et Carine Greilsamer

  • "Learning´ the blues" de Georgia Doll

Mise en scène par Claude Bonin
Avec : Aurélie Gourves, Aurélie Frère, Anne Leblanc, Claire Amouroux,
Mouhcine Mahbouli, Marjorie Bleriot

  • "Le Compte Rendu" de Fabien Arca

Mise en scène : René Chenaux assisté de Geneviève de Buzelet
Avec: Angéline Falaise, Elisa Millot, Annick Cornette, Romain Coquelin

  • "J'irai pas" de Haim Adri

Mise en scène par Mathieu Huot
Avec : Christelle Kerdavid, Marine Pennaforte, Audrey Tarpignan, Alice
Benoist d'Etiveaud, Natalie Rafal, Catherine Casabuanca

 

Mais qu'est-ce qu'un Bocal Agité ? C'est une aventure théâtrale en trois jours.

Le premier jour, à 9h, les auteurs (six en général) reçoivent une contrainte d'écriture.

Ils écrivent toute la journée et à 19h, ils donnent lecture du texte aux acteurs et metteurs en scène.

Les metteurs en scène décident alors quel texte chacun va monter.

Ils annoncent leurs besoins en comédiens (X hommes et X femmes), dont on tire les noms au hasard dans un grand bocal.

Le deuxième et troisième jour, les équipes répètent le spectacle dans leur coin.

En soirée, donc vers 19h le troisième jour, le public est invité à assister à la première et dernière représentation de ce spectacle unique.

12/05/2011

Le Mensuel - édition spéciale 2011

LE LOGO2 JPG .jpg


Partisans du « non politiquement correct », soyez fidèles au rendez-vous !


IMAGE SEULE JPG.jpg


« Foncez, parce que le Mensuel est un spectacle terriblement drôle » Le Soir

 


Après le succès de l’Hebdo du Lundi et de Mensuel (saison 1 et 2) la compagnie liégeoise Pi3, 14 nous revient avec un numéro unique de fin de saison de son désormais classique Mensuel. Le principe reste le même, proposer un rendez-vous avec l’actualité, caustique et ludique à souhait ; le « JT-théâtral ».

 

Farce, parodie, poésie, pamphlet, vidéo, musique et mauvaise foi : tout sera bon pour tourner l’actualité en dérision. Avec son rythme endiablé, le Mensuel ne laisse le temps ni de s’ennuyer, ni de reprendre son souffle entre deux éclats de rire.

 

 

 

 


Le Mensuel près de chez vous !

 

06 mai 2011 – Centre Culturel d’Amay | 085/31.24.46 | Plus d’infos

10 mai 2011 – Centre Culturel Comines-Warneton | 056/56.15.15 | Plus d’infos

11 mai 2011 – Centre culturel régional du Centre La Louvière | 064/21.51.21 | Plus d’infos

13 mai 2011 – Foyer culturel de Peruwelz : Arrêt 59 | 069/45.42.48 | Plus d’infos

14 mai 2011 – Maison de la Culture d’Arlon | 063/24.58.50 | Plus d’infos

19 mai 2011 – Centre culturel de Soignies | 067/34.74.26 | Plus d’infos

20 mai 2011 – Centre culturel d'Ans-Alleur | 04/247.73.36 | Plus d’infos

21mai 2011 – Centre culturel de Chênée | 04/365.11.16 | Plus d’infos

5 juin 2011 (16h) – Centre culturel de Thuin | 071/59.60.35 | Plus d’infos

Du 08 au 11 juin – Théâtre Le Moderne – Liège | 04/225 13 14 | Plus d’infos

Du 14 au 18 juin 2011 – Théâtre de Poche – Bruxelles | 02/649.17.27 | Plus d’infos

24 et 25 juin 2011 – L'Ancre – Charleroi | 071/31.13.21 | Plus d’infos


Rendez-vous sur FACEBOOK

11:19 Publié dans Ecriture, Théâtre en cours | Lien permanent | Commentaires (0) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

27/01/2011

PPDA se plante dans ses fiches sur Beaumarchais

barbier.jpgPPDA se lance dans une belle envolée pour se défendre face à la "meute" qui lui en veut tant et tant depuis qu'on a relevé de lourdes traces de plagiat dans la version de sa biographie d'Hemingway distribuée "par erreur" (sic) à la presse, dédicacée par l'auteur.

Il s'est fendu d'un billet dans Le Monde aujourd'hui pour expliquer qu'il écrivait tout à la main, au stylo, et que son éditeur s'était planté dans les fichiers puis qu'il n'avait pas relu les épreuves avant de donner son bon-à-tirer parce qu'il représentait l'UNICEF au bout du monde, je vous passe les détails sauf un... qui est plutôt piquant.

Pour montrer qu'il est cultivé, PPDA ne se contente pas de parler de calomnie, il va jusqu'à citer une phrase de Beaumarchais. Je vous copie-colle cela pour vous éviter de lire toute sa prose larmoyante :

Bien avant d'autres, Beaumarchais avait fustigé dans Le Barbier de Séville, la calomnie. "Il en restera toujours quelque chose…"

Le hic, c'est que cette phrase ne figure pas dans le Barbier de Séville, elle n'est même pas tirée de l'oeuvre de Beaumarchais.

Beaumarchais parle bien de la calomnie dans cette pièce mais avec une autre verve :

BAZILE. La calomnie, Monsieur ! Vous ne savez guère ce que vous dédaignez ; j’ai vu les plus honnêtes gens près d’en être accablés. Croyez qu’il n’y a pas de plate méchanceté, pas d’horreurs, pas de conte absurde, qu’on ne fasse adopter aux oisifs d’une grande ville en s’y prenant bien : et nous avons ici des gens d’une adresse !… D’abord un bruit léger, rasant le sol comme hirondelle avant l’orage, pianissimo murmure et file, et sème en courant le trait empoisonné.

Telle bouche le recueille, et piano, piano, vous le glisse en l’oreille adroitement. Le mal est fait ; il germe, il rampe, il chemine, et rinforzando de bouche en bouche il va le diable ; puis tout à coup, ne sais comment, vous voyez calomnie se dresser, siffler, s’enfler, grandir à vue d’oeil. Elle s’élance, étend son vol, tourbillonne, enveloppe, arrache, entraîne, éclate et tonne, et devient, grâce au Ciel, un cri général, un crescendo public, un chorus universel de haine et de proscription. Qui diable y résisterait ?

Voilà sans doute la preuve que PPDA n'utilise pas de fiches ! S'il avait recours à des documentalistes un peu compétents, il aurait attribué la citation à son véritable auteur et il semblerait que ce soit Francis Bacon, dans son Essai sur l'athéisme. Enfin, c'est ce que j'ai trouvé après quelques recherches sur Internet, un peu plus fouillées que la première occurence Google...

PS : le texte complet du Barbier est disponible chez Gallica, dans Wikisources et Google Books, notamment.

04:00 Publié dans Ecriture, Théâtre en cours | Lien permanent | Commentaires (4) | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

02/05/2010

L'histoire de l'orgue racontées aux enfants de 6 à 99 ans

orgue.jpgC'est ce 8 mai à 19h30 que l'Église Saint-Jacques accueillera la première du spectacle "L’orgue raconté aux enfants de 6 a 99 ans", que j'ai écrit pour Bruno Coppens à la demande de l'organiste Serge Schoonbroodt. Un beau projet, auquel je suis ravi de collaborer !

 

Les morceaux sont interprétés par Wolfgang Seifen, organiste de la Kaiser-Wilhelm Gedächtsniskirche de Berlin.

 

Et vous pourrez entendre de vrais tuyaux d'orgue, que vous verrez, de l'intérieur, agrandis sur écran géant.

 

Tous les détails pratiques figurent ici-bas. Mais l'essentiel, vous ne le trouverez pas dans ce blog mais sur place, le samedi 8 mai.

 

Qu'attendez-vous pour réserver ?

 

Que je vous précise, peut-être, que ce concert est organisé dans le cadre de la Fête de l'orgue, elle-même mise sur pied dans le cadre de Liège Métropole Culturelle 2010 ? Et que je vous explique ce que c'est que cet événement ? Eh oh, je ne sais pas tout, moi, je sais juste que ça compense (un peu) la perte de Liège 2015 et que ça récompense (surtout) le bon comportement de ceux qui ont permis que Liège ne soit pas officiellement candidate au titre de capitale culturelle.

 

Paf: 7 EUR / gratuité pour les enfants de - 16 ans, les étudiants et handicapés

Réservation Fnac et Infor Spectacles (Office du Tourisme):

Feronstrée, 92, 4000 Liège (04/222.11.11)

+ Ticket FNAC 0900 00 600 (EUR 0.45/min)

Images de l’organiste et de l’intérieur de l’orgue diffusées sur un écran géant.

22/01/2010

Tonton Nicolas, épisode 2, enfin !

Pour ceux et celles qui suivent fidèlement ce blog, voici enfin que je tiens ma promesse et que je publie ici le lien vers le deuxième épisode de la séquence "Tonton Nicolas" du magazine théâtral "Mensuel", toujours présent sur les scènes belges.

Pour ne rien vous cacher, je suis occupé à écrire le quatrième épisode, c'est donc un plaisir de vous laisser en comapgnie du deuxième, qui évoquait cette très sérieuse (et diablement épineuse) question de l'immigration en Belgique.

Amusez-vous bien avec cette vidéo et n'hésitez pas à la faire passer à vos amis.

PS : pour nos amis, Français, qui confondraient Tonton Nicolas et Nicolas Sarkozy, je leur signale que personne n'a jamais prétendu que les Belles histoires de l'Oncle Paul publiée dans le Journal de Spirou reflétaient les pensées de Paul VI. Même si je serais ravi si Sarkozy Ier partageait l'avis de Tonton Nicolas sur les questions d'immigration. Ça éviterait aux Français un bien pénible débat sur l'identité nationale.

 

 

13/01/2010

Tonton Nicolas, épisode 1

Rien que pour vous, chers amis, voici la séquence "Tonton Nicolas" extraite du premier épisode du spectacle "Mensuel" de la compagnie 3,14, en représentation toute cette saison sur les scènes belges.

Amusez-vous bien et, si vous aimez cela, partagez-le avec vos amis et revenez vite, le deuxième épisode arrive bientôt !

 

 

05/10/2009

Le Mensuel sur scène pendant toute la saison

mensuelaffiche2009.jpgC'est reparti pour une année décapatante et corrosive. Pendant toute la saison, le Mensuel fait le tour des scènes thâtrales de Belgique avec sa nouvelle formule au vitriol.

Plus décapant que la soude, plus tordant qu'un essoreuse : rires jaunes et rires gras garantis 100% d'actualité.

Chaque mois, l'équipe du Mensuel mange toute l'actualité politique et économique, locale et planétaire, puis la régurgite sur scène dans une formule théâtrale à chaud, détonnant et déconnante, où la langue de bois se fait débiter à la disqueuse et la censure censurer.

Une expérience à ne pas louper. Ça ne dure qu'une saison et après c'est fini pour toujours. Ne venez pas dire qu'on ne vous avait pas prévenus, ce serait un mensonge.

Pour ma part, j'ai le plaisir chaque mois de gros bouts du spectacle (mais je n'ai pas la chance de pouvoir y assister, je suis trop loin de la Belgique).

A vous de découvrir tout ça sur scène !

Plus d'infos pratiques sur les lieux et les dates sur le blog du Mensuel.

16:16 Publié dans Théâtre en cours | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mensuel, actualité, théâtre, humour, liège | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

07/09/2009

Le Mensuel, c'est reparti pour un an !

Bonne nouvelle pour tous ceux qui aiment rire de tout et surtout de ce qui est peu correct : le Mensuel est reparti pour une nouvelle saison, sur les scènes de Belgique.

En deux mots, on peut en dire ceci :

Tout au long de la saison, le Mensuel vous donne rendez-vous pour déguster une tranche d'informations subjectives et subversives, passée à la moulinette maison !
Farce, poésie, parodie, pamphlet, vidéo, musique et mauvaise foi : tout est bon pour tourner l'actualité en dérision. Chaque mois, le spectacle est écrit sur le vif, répété en catastrophe et proposé à chaud pour le plus grand plaisir des spectateurs.  Avec son rythme endiablé, le Mensuel ne laisse le temps ni de s'ennuyer ni de reprendre son souffle entre deux éclats de rire !
Le Mensuel, un remède choc contre la morosité !

On peut aussi en dire que les comédiens ressemblent à ça : mensuelAffiche2009.jpg

Et que pour les textes, je me sens un peu coupable puisque je suis occupé à écrire une bonne partie du spectacle, plus précisément, les textes suivants :

- Laeken-sur-Mer, un feuilleton en 7 épisodes avec des portes qui claquent, qui éreinte (et le terme est faible) la famille royale ;

- des lettres de dénonciation anonymes ;

- des petits tableaux sur l'état de la Belgique, qui seront projetés en vidéo d'animation.

Je m'amuse comme un gamin. C'est sot, c'est bête et c'est méchant. J'ai toute liberté et je m'amuse à en abuser, comme un gamin !

Le résultat sera visible dès cet automne sur scène. Réservez vos places...