Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2010

24h Chrono à la Foire du Livre : le roman achevé !

labenécriture.jpgÇa y est, je suis sorti du l@b de la Foire du Livre de Bruxelles et j'ai achevé l'écriture du roman en 24h précises.

Comme annoncé, j'ai relu le texte à tête reposée, je l'ai toiletté et mis en page. Et je vous le propose en lecture, deux jours à peine après la fin de son écriture !

Dans quelques jours, je reviendrai ici raconter en détail les péripéties de cette magnifique aventure. Merci encore à toutes et tous pour votre soutien.

Voici le fichier. Amusez-vous bien : Une très petite surface - Nicolas Ancion.pdf

01/03/2010

24h chrono dans le L@b de la Foire du Livre

Le l@b.jpgComme je l'ai déjà expliqué aux lecteurs de ce blog, je vais rédiger un roman en direct et en public, enfermé dans le L@b de la Foire du Livre. Les visiteurs pourront, pendant les heures d'ouverture, lire sur grand écran les bêtises que j'écris.

Mais pendant la nuit - et le reste du temps aussi - les internautes qui le souhaitent - pourront suivre l'avancée du manuscrit sur ce blog.

Je publierai à flux tendu (non, pas en temps réel, je ne dispose pas des outils nécessaires) les tranches du texte ici même. Avec des liens sur Twitter (je placerai la clé de référence #lab24 pour faciliter la lecture du fil) et sur Facebook, via mon profil.

Ça démarre mercredi 3 mars à 21h.

Ça s'achève 24h plus tard, le jeudi 4 mars à 21h également.

Vous pourrez commenter tout cela en long et en large, je lirai vos commentaires après la performance, promis.

Allez, à mercredi, je vais faire une sieste pour me préparer !

PS : on en parle sur Actualitté, par exemple, ou sur Lire est un plaisir.

15:16 Publié dans Ecriture | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : l@b, roman, littérature, foire du livre, 24h, performance | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

24/01/2010

Un roman écrit en direct de la Foire du Livre à Bruxelles

Cage de verre.jpgBon, voyons, on dirait bien que ce projet secret a déjà connu pas mal de fuites. A vrai dire, l'idée n'était même pas encore concrètement arrêtée qu'un article dans le Soir y faisait déjà écho. Pour être complet, même au moment où j'écris ces lignes, le projet est encore en état d'ébullition et il le restera sans doute jusqu'à ce qu'il soit terminé pour de bon.

C'est sa nature, il me ressemble, il n'est pas très organisé. Et c'est tant mieux.

Disons, pour résumer, que lors de la prochaine Foire de Bruxelles, je vais écrire un court roman en direct et en public.

Voilà, comme ça c'est plus clair.

Concrètement, voici le timing.

Le mercredi 3 mars 2010, jour de l'ouverture de la Foire.

16h, je m'envole vers Bruxelles. C'est là, à l'aéroport, dans l'avion puis dans le bus vers Bruxelles, que je me mets au travail, que je commence à rassembler des idées, à les mettre en ordre dans ma tête, sans écrire le texte. Avant ça, pas la peine de me demander de quoi le texte va parler, je n'en saurai rien du tout.

20h, arrivée à la Foire. C'est l'inauguration, il y a des petits fours, pleins de gens avec des têtes à cravates et des livres partout, que personne ne regarde (on préfère les chips, les pains surprises et le mousseux, c'est ça bosser dans l'édition). Je découvre mon lieu de travail, le Lab. J'installe mon PC, mon stylo, je ds bonjour à tout le monde et...

Vers 21h30, je me mets au travail.

Pendant 24h sans m'arrêter, je bosse à la rédaction de mon roman. J'écris un premier jet sans dormir, sans réfléchir, jusqu'au jeudi 4 mars à 21h30 où j'arrête.

Je dis que c'est fini, même si ce n'est pas vrai.

Je me félicite et je vais dormir un bon coup.

Le vendredi, je me repose en rendant visite à des classes puis à une bibliothèque à Thimister.

Le samedi 6 mars, je viens à la Foire du Livre corriger le manuscrit et papoter avec les lecteurs. Signer quelques livres aussi, qui sait... Mais des plus vieux, que j'ai déjà écrits et qui sont déjà imprimés.

On me dira certainement que ce projet ressemble à la Cage de verre de Georges Simenon, qui avait accepté le défi de s'enfermer dans une cage de verre pour écrire un roman en trois jours. Mais le sponsor principal de son projet, un quotidien parisien, a fait faillite quelques jours avant l'événement, en 1927. La cage de verre était construite mais Simenon n'a jamais pris place à l'intérieur pour écrire. Il le confirme d'ailleurs dans un bel entretien accordé à Francis Lacassin.

Pour résumer tout ça en une formule, je vais donc tenter de réussir là où Simenon a échoué ;-)

 

PS : l'article mis en illustration est lui-même illustré par Loustal :-)

 

20/01/2010

Deux de mes romans lisibles sur Iphone !

Depuis ce matin, deux de mes romans pour ados sont disponibles pour lecture sur iPhone et sur iPod Touch ! Ils ont chaucn fait l'objet d'une application spécifique, qui permet de lire le texte intégral du roman sur téléphone portable. Le livre numérique, ce n'est pas demain ou après-demain, c'est déjà aujourd'hui (et ça l'était déjà hier, d'ailleurs) et sans devoir acheter des liseuses très chères (suffit d'avoir un téléphone hors de prix, ce que je ne possède pas, personnellement, je le signale au passage, mais bon, il y a quelques millions de personnes qui en ont déjà un dans la poche depuis belle lurette, c'est plutôt pour eux que cette application est conçue).

La société qui a réalisé l'application est celle qui a réussi la version du quotidien Le Soir pour iPhone.

Et voici la présentation des deux titres.

Bonnes lectures à tous les aventuriers du numériques et les geeks de passage ;-)

 

 

Le garçon qui avait mangé un bus.jpgLe garçon qui avait mangé un bus

Depuis l'accident qui a totalement détruit le bus dans lequel il était, Joseph a mal à la tête. Et quelques méchants trous de mémoire: impossible de se souvenir d'où sort la boue qui macule le bas de son pyjama. Ni de ce qu'il fait en ce moment sur le boulevard, les bras chargés de courses, alors qu'il devrait être à l'école. Et pourtant, cela aurait pu être bien pire: certains passagers du bus sont toujours à l'hôpital, plongés dans le coma...

Taille : 0,8 MB

Prix : 4,99 EUR

Parution : 20 janvier 2010

Lien iTunes : http://itunes.apple.com/be/app/id350541217?mt=8


 

Le garçon qui avait avalé son lecteur mp3.jpgLe garçon qui avait avalé son lecteur MP3

Joseph doit perdre du poids. Ce n'est pas lui qui l'a décidé, c'est le docteur. Pour l'encourager, on lui a offert un magnifique baladeur MP3.

Lorsque Joseph s'était mis en route, la matinée était belle. Pourtant, voici que le ciel s'assombrit soudain et qu'au détour du bois surgit un chien aux yeux rouges comme la braise. La course qui s'engage risque bien d'entraîner Joseph beaucoup plus loin qu'il ne le pense...

Taille : 0,8 MB

Prix : 4,99 EUR

Parution : 20 janvier 2010

Lien iTunes : http://itunes.apple.com/be/app/id350540197?mt=8

11/01/2010

Votre nom dans un roman ? C'est facile de devenir un héros de fiction !

liegeois2009.jpgVous le savez sans doute déjà si vous lisez régulièrement ce blog : j'ai le plaisir de figurer parmi les candidats au titre de Liégeois de l'année 2009, pour avoir écrit le roman « L'homme qui valait 35 milliards » et ramassé deux prix littéraire au cours de l'année écoulée.

A présent, les candidats sont départagés par un vote populaire en ligne.

C'est là que j'ai besoin de votre soutien. On peut voter tous les jours et chaque voix compte.

D'autant plus que des concurrents astucieux offrent un téléviseur à écran LCD à une des personnes qui votera pour eux. Un téléviseur à écran plat ? Mais dans cinq ans, il finira au parc à conteneurs ou à la déchetterie, comme toutes les nouveautés technologiques. La mode change tellement vite ! Souvenez-vous des téléviseurs à coins carrés d'il y a dix ans à peine... Ils nous paraissent déjà ringards et dépassés...

C'est pour cela que je vous propose une offre bien plus durable ! Vous pouvez donner votre nom à un des personnages de mon prochain roman, celui que j'écrirai en direct de la Foire du Livre de Bruxelles, en mars prochain !

Comment ça marche ? C'est très simple. Voici les étapes à suivre.

1. Vous vous inscrivez sur le site de vote (c'est ce nom et prénom que j'utiliserai peut-être pour un personnage, vous êtes donc libre de choisir un pseudonyme si vous préférez ou le nom de votre papy ou de votre doudou, si c'est lui que vous voulez faire entrer dans la fiction).

> Pour vous INSCIRE > CLIQUER ICI

2. Vous votez le plus souvent possible (au maximum une fois par jour, jusqu'au 25 janvier, c'est la régularité qui fait la différence, je pense). Il faut voter pour un candidat par catégorie. Si vous ne connaissez pas les autres candidats, ce n'est pas grave. Évitez juste de voter systématiquement pour le premier de chaque catégorie, c'est ce que tout le monde fait et ça soutient de manière involontaire les mêmes candidats, que le hasard a placés en tête de listes.

> Pour VOTER > CLIQUER ICI

3. Vous pouvez également devenir supporter de ma candidature (ça ne sert à rien dans le vote mais ça fait trembler les autres candidats ;-)

> Pour DEVENIR SUPPORTER > CLIQUER ICI

 

Et si vous avez envie de m'envoyer un petit message pour me signaler que vous avez très envie que votre nom soit choisi pour devenir celui d'un personnage de roman, signalez-moi par mail, tout simplement ! Au plaisir de vous lire et merci de votre soutien !

 

07/01/2010

Quatrième étage disponible en poche dès aujourd'hui et en solde !

Quatrième étage.jpgC'est aujourd'hui que le petit nouveau débarque en librairie ! Et ce n'est pas un inconnu puisqu'il s'agit de "Quatrième étage" (publié à l'origine en 2000 aux Editions Luc Pire, republié en 2001 chez le même éditeur puis quelques années plus tard au Grand Miroir), un roman qui obtenu le Prix des Lycéens en 2001 et qui se lit beaucoup dans les écoles depuis lors, bien qu'il ait été jusqu'ici fort cher à cause de son grand format.

Bonne nouvelle, c'est la période des soldes ! Le roman est désormais disponible en poche !

Pour 5,60 EUR seulement, vous pourrez découvrir Thomas et Marie, Serge et Louise, une ville qui se déglingue et un amour qui résiste à tout.

Et comme Pocket a mis le paquet, le roman devrait vraiment se trouver sans effort, dans les supermarchés comme dans les meilleures librairies. Soyez malins, soutenez votre libraire et évitez les grandes surfaces : si ce roman est toujours disponible aujourd'hui, c'est grâce au soutien des libraires indépendants, en Belgique particulièrement, qui ont permis à ce livre de résister au temps. Merci à eux, merci à vous poour votre lecture et votre soutien !

Références : "Quatrième étage", Pocket 13831 - ISBN 2266187325

 

16/10/2009

Un roman pour Sarkozy à Gandrange

Nicolas Sarkozy était hier en visite à Gandrange pour tenter de faire diversion sur différents sujets et, surtout, revenir sur les lieux où il avait promis que l'inéluctable n'aurait pas lieu, que la fermeture par ArcelorMittal serait annulée.

Tout le monde attendait son retour sur les lieux. Tout le monde attendait son discours.

J'aurais bien aimé, moi, qu'il aille puiser quelques citations dans "L'homme qui valait 35 milliards" pour interpeller, par exemple, Lakshmi Mittal, sur sa décision de fermeture. Ça aurait été amusant. Ça ne s'est pas passé mais ça ferait peut-être un bon sujet de nouvelle ;-)

En attendant, je vous colle ici:

- le lien vers le débat de Face à l'info consacré à la sidérurgie hier sur la RTBF (autour de mon roman, en présence de l'ancien patron de Cockerill avant la revent à Usinor et du patron des métallos de la FGTB) :

http://old.rtbf.be/media/radio/alademande/prem_face_1812/JE_prem_face_1812.mp3

- un article paru dans "Le Carnet et les Instants" qui fait un bon résumé du bouquin.

Article Carnet et les Instants.jpg

14/10/2009

Farfouillons la bibliothèque

enfant_bebe_livre.jpgA l'invitation de Valy Christine Oceany, je réponds à un questionnaire qu'elle avait elle-même reçu de Daniel Fattore. En règle générale, je ne suis jamais les chaînes de blogs mais ce questionnaire-ci m'a semblé plus amusant et plus intéressant que d'autres. Il invite les blogueurs à replonger le nez dans leur bibliothèque sous un jour un peu différent. Et c'est une excellente idée.

Pour certaines questions, j'ai répondu en tant qu'auteur, ce qui n'était pas prévu initialement, je pense, ce n'est pas grave, il me semble. J'ai juste trouvé bon de signaler cela par une astérisque avant le numéro de la question. Vous voilà prévenus.

Bonne lecture !

1. A quel livre dois-tu ton premier souvenir de lecture?

Selon l'heure du jour ou de la nuit, les souvenirs varient. Il y a les aventures de Petzi chez Casterman (des BD sans bulles, traduites du danois, où la tête du personnage apparaît sous les cases à côté du texte), les grand albums de Richard Scarry, dans lesquels on se perd pendant des heures. Ces deux-là c'est pour la journée. Quand j'y pense au milieu de la nuit, ce sont les grandes doubles pages des albums de Philippe Fix pour illustrer les aventures de Séraphin qui me reviennent à l'esprit puis les escaliers infinis remplis de monstres aux yeux globuleux dans « L'apprenti Sorcier » de Tomi Ungerer.

2. Quel est le chef-d'œuvre "officiel" qui te gonfle ?

Sans hésitation aucune, « Le Petit Prince » et son cortège de bons sentiments à bas prix.

3. Quel classique absolu n'as-tu jamais lu?

Tout Hemingway, entre mille autres. Je n'ai pas une grande culture de la littérature classique. Celui que j'aimerais beaucoup lire, ces temps-ci, c'est Don Quichotte.

4. Quel est le livre, unanimement jugé mauvais, que tu as "honte" d'aimer ?

Je n'ai honte de rien. Mais j'admets volontiers que j'ai lu avec beaucoup de plaisir des tas de volumes des aventures de Sylvie, hôtesse de l'air (par René Philippe dans la collection Marabout Mademoiselle) alors que je n'ai jamais lu une ligne de Bob Morane, publié par le même éditeur au même moment. Sylvie, c'était pour les filles. Et ce n'était pas de la grande littérature.

5. Quel est le livre que tu as le sentiment d'être la seule à aimer ?

Le seul, je ne pense pas que ce soit possible. Quand un lecteur est convaincu, il partage au moins son enthousiasme avec l'éditeur qui a publié le livre :-) Disons que je n'ai jamais croisé personne qui citait « L'employé » de Jacques Sternberg parmi les romans qui avaient compté dans sa vie de lecteur.

6. Quel livre aimerais-tu faire découvrir au monde entier ?

Il y en a des tas. Le dernier grand enthousiasme, c'était peut-être « Épépé » de Ferenc Karinthy, un roman hongrois écrit en 1970, qui mérite de figurer à côté du « Procès » de Kafka et de « Voyage au bout de la nuit » de Céline, parmi les romans les plus forts du XXe siècle. Je ne sais pas à combien de personne j'en ai parlé après l'avoir lu.

7. Quel livre ferais-tu lire à ton pire ennemi pour le torturer ?

Pour que la torture m'amuse, je ferais Livre Jockey (LJ) et je mélangerais les passages de centaines de titres qui me tombent des mains. Citer un titre en particulier serait faire trop d'honneur à un auteur qui ne le mérite pas. Je crois que le pire qu'on trouve aujourd'hui, ce sont les traductions faites à bon marché où il faut retraduire la phrase en anglais pour saisir son sens. Le pire que j,aie lu récemment (et c'était à haute voix en plus) c'est « Le fait du prince » d'Amélie Nothomb. Penser que ce livre a été lu par des centaines de milliers de lecteurs, dont beaucoup l'ont aimé, fait craindre le pire pour la faculté de juger des lecteurs d'aujourd'hui.

8. Quel livre pourrais-tu lire et relire ?

« Un homme si simple » d'André Baillon.

* 9. Quel livre faut-il lire pour y découvrir un aspect essentiel de ta personnalité ?

Ben, au risque de passer pour nombriliste, je dirais que c'est dans mes propres bouquins qu'on me découvre sans doute le mieux.

10. Quel livre t'a fait verser tes plus grosses larmes ?

Je ne me souviens pas d'avoir pleuré avec un livre entre les mains à part pour « Mon bel oranger » quand j'avais douze ans.

11. Quel livre t'a procuré ta plus forte émotion érotique?

Le Larousse 1981.

12. Quel livre emporterais-tu sur une île déserte ?

Pas le Larousse 1981, en tout cas. Peut-être « Don Quichotte », pour ne pas finir mes jours sans l'avoir lu.

* 13. De quel livre attends-tu la parution avec la plus grande impatience ?

« Quatrième étage », en poche chez Pocket (en janvier 2010, on y sera vite).

14. Quel est selon toi le film adapté d'un livre le plus réussi ?

Les films de Kubrick sont à mes yeux des modèles d'adaptation de bouquins au grand écran. « The Shining » est impeccable, on ne sent pas le moins du monde qu'il y a un livre derrière (de Stephen King), au contraire, on dirait que ça a été pensé pour l'image. Sinon, plus récemment, c'est « Requiem for a Dream » de Darren Aronovski (d'après Hubert Selby Jr.) qui m'a soufflé. Et il y a à coup sûr une filiation entre les deux.

Pour terminer, si vous avez envie de répondre à votre tour à ce questionnaire sur votre blog, n'hésitez pas. Si vous le signalez dans les commentaires, j'irai volontiers vous lire.

 

17:12 | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : lecture, bibliothèque, livres, classiques, roman | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer